La communauté scientifique internationale se mobilise contre le packing : dans un article « Against Le Packing : A Consensus Statement » à paraître en février 2011 dans le très sérieux Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry, un groupe d’experts internationaux condamne lourdement cette pratique encore utilisée en France.

Liste des experts internationaux :

Simon Baron-Cohen, Ph.D. University of Cambridge,Cambridge, UK
Thomas Bourgeron, Ph.D. University Denis Diderot Paris 7, Institute Pasteur,Paris, France
Ernesto Caffo, M.D.University of Modena,Reggio Emilia,Modena, Italy
Eric Fombonne, M.D.McGill University Health Center,Montreal, Canada
Joaquin Fuentes, M.D.Policlínica Gipuzkoa,GAUTENA,San Sebastian, Spain
Patricia Howlin, Ph.D. Michael Rutter, M.D., F.R.C.P. Institute of Psychiatry King’s College London,London, UK
Ami Klin, Ph.D. Fred Volkmar, M.D.Yale Child Study Center New Haven, CT
Catherine Lord, Ph.D. University of Michigan Ann Arbor, MI
Nancy Minshew, M.D. University of Pittsburgh Pittsburgh, PA
Franco Nardocci, M.D. Regional Program for Autism (PRIA) Region Emilia-Romagna, Italy
Giacomo Rizzolatti, Ph.D. University of Parma Parma, Italy
Sebastiano Russo, M.D. Regional Program for Autism Sicily, Italy
Renato Scifo, M.D. Acireale Hospital ASD Centre Catania, Italy
Rutger Jan van der Gaag, M.D. University Medical CenterSt. Radboud, The Netherlands

Voici une traduction libre de libre de l’article, vous pouvez téléchargez la lettre originale ici

Contre le packing : une déclaration consensuelle

Coïncidant avec le neuvième Congrès international d’Autisme-Europe qui s’est tenu à Catane, en Sicile du 8 à 10 Octobre 2010, les principaux orateurs présents, un groupe de professionnels reconnus dans le domaine de l’autisme , ont été fortement perturbés par l’information qui affirmait que dans certaines régions du monde , notamment les pays francophones – une forme de soi-disant thérapie le packing est appliquée et recommandée pour les enfants et les adolescents souffrant de troubles du spectre autistique, en particulier ceux qui présentent de graves troubles du comportement associés.

Cette présumée thérapie consiste à envelopper le patient (portant seulement des sous-vêtements ou nus dans le cas des jeunes enfants) plusieurs fois par semaine pendant des mois dans des serviettes trempées froide (10° C à 15° C). L’individu est enveloppé de couvertures pour aider le corps à se réchauffer durant 45 minutes, temps pendant lequel l’enfant ou l’adolescent est accompagné par deux à quatre membres du personnel.

Le but présumé de cette technique, telle que définie par les promoteurs de cette thérapie, est de «permettre à l’enfant de se débarrasser lui-même progressivement de ses mécanismes de défense contre les angoisses archaïques pathologiques », par la réalisation «d’une plus grande perception et l’intégration du corps et un sentiment croissant de confinement.

Les membres du Haut Conseil de la Santé Publique, conviés à examiner les indications et les aspects éthiques, ont récemment établi que, bien que des risques psychologiques ne soient pas exclus, le packing ne comporte pas suffisamment de risques qui justifieraient son interdiction. Nous sommes unanimes à considérer que les praticiens et les familles du monde entier doivent considérer cette approche comme étant contraire à l’éthique.

En outre, cette «thérapie» ne tient pas compte des connaissances actuelles sur les troubles du spectre autistique; elle va à l’encontre des paramètres des pratiques fondées sur des preuves et elle va à l’encontre des grandes lignes directrices des traitements reconnus aux États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Hongrie et en Australie. De notre point de vue, elle risque d’empêcher ces enfants et adolescents d’accéder à leurs droits
fondamentaux à la santé et l’éducation.