La neuropsychologie est une branche de la psychologie très récente. Cette discipline reste à ce jour très peu connue du grand public malgré son rôle dans certaines pathologies qui touchent les enfants, les adultes mais également les personnes âgées. En relation avec les neurologues, les gériatres et les psychiatres, les neuropsychologues ont un rôle important dans le cadre des maladies neurodégénératives telle que la maladie d’Alzheimer.

1. Le diagnostic

Les recommandations professionnelles de l’HAS (Haute Autorité de Santé) indiquent que
le diagnostic de la maladie d’Alzheimer ou des maladies apparentées doit être « posé dès les
premiers symptômes ». Il apparait clairement que ce diagnostic « nécessite une évaluation cognitive
approfondie ».

Ø L’évaluation initiale effectuée par un neurologue ou un gériatre généralement doit comprendre :
un entretien, une évaluation cognitive brève, une évaluation fonctionnelle, une évaluation
thymique et comportementale, un examen clinique, une recherche des comorbidités.

Ø A la suite de cette évaluation, la plupart du temps, « un bilan neuropsychologique spécialisé »
doit être effectué par un neuropsychologue.

Ø Cette évaluation diagnostic fait donc appel à nombreuses investigations et elles mobilisent ainsi plusieurs professionnels :
− Médecins généralistes
− Neurologues et gériatres
− Neuropsychologues …

2. La prise en charge

La prise en charge de la maladie d’Alzheimer ou pathologies apparentées, passe par des interventions médicamenteuses et non médicamenteuses. Dans le cadre des prises en charge non médicamenteuses, le neuropsychologue est à même d’effectuer :

Ø Des interventions portant sur la qualité de vie
Ø Des prises en charge cognitives
Ø Accompagnement et prise en charge psychologique (du patient mais également de
l’entourage)

Cf Recommandations professionnelles de la Haute Autorité de Santé