Le 1er février 2008, le président de la république a décidé de lancé le plan Alzheimer pour faire de ce fléau une priorité politique. A travers ce plan 2008-2012, il s’agit de mettre en place des moyens spécifiques (recherche, prise en charge…) afin de mieux comprendre cette maladie pour ainsi mieux lutter contre.

La maladie d’Alzheimer touche environ 800 000 personnes en France. Face à ce fléau, le plan Alzheimer 2008-2012 dégage trois axes d’action :

La recherche : mieux connaître la maladie

Un investissement financier important a été débloqué afin de poursuivre et renforcer les recherches en cours. Cette politique de recherche vise à trouver des thérapeutiques de prévention et de prises en charge médicamenteuses et non-médicamenteuses nouvelles et efficaces.

La santé : améliorer la qualité de vie des malades et de leur famille

Cet axe a pour objectif la mise en place de droit à la formation pour les aidants. Il prévoit également, entre autre, d’améliorer le suivi sanitaire des proches (conjoint, enfant…) souvent isolé et en proie à l’épuisement et à la dépression.

– Dans cette même optique, le plan Alzheimer prévoit de développer des structures d’accueil et de prise en charge (Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer, aide au maintien à domicile par divers professionnels…)

* Enfin, une des autres actions menées consiste à développer un dispositif d’annonce du diagnostic et d’accompagnement.

La solidarité : se mobiliser pour un enjeu de société

Globalement, cette politique de solidarité vise à informer et sensibiliser le public pour conserver au rang de priorité européenne la maladie d’Alzheimer.

Télécharger le plan Alzheimer 2008-2012